Zoom sur le Motorola One Macro

Le Motorola One Macro s’appuie sur le mode photo du même nom pour se différencier. C’était un pari réussi ? La réponse dans le test ci-dessous, réalisé par le spécialiste Bankai.

La gamme Motorola One est en constante évolution. Après le modèle “Vision”, “Action” ou “Zoom”, voici la macro Motorola One avec le mode du même nom. La stratégie de Motorola ne manque pas d’intérêt. Le fabricant a développé une gamme particulièrement lisible en donnant à chaque modèle une force spécifique. Cependant, ces avantages sont tellement spécifiques à certains modèles que l’on peut se demander s’ils constituent toujours un bon argument de vente. Et pour ne pas le cacher, c’est exactement la question que nous nous sommes posée en lisant la fiche Motorola One Macro. Il était donc important de voir comment ce modèle se défend en images et sur le reste. Mais d’abord, regardons ses spécifications techniques.

Design, écran, audio

En termes de design, le Motorola One Macro ne montre aucune originalité, mais il ne fait pas non plus d’erreur : ses bords auraient gagné à être plus fins et l’encoche mieux dessinée, mais sinon on retrouve l’esthétique du moment avec un dos irisé (plastique de l’autre côté) et des capteurs photoélectriques alignés verticalement. La libération par reconnaissance faciale fonctionne bien, mais n’offre pas une sécurité à toute épreuve. Le capteur d’empreintes digitales au dos est donc privilégié et également agréablement attrayant.

L’écran de 6,2 pouces du Motorola One Macro n’est pas vraiment impressionnant avec sa résolution HD+ (1520 x 720). La résolution répond à peine aux normes actuelles et il manque un peu de luminosité. Il n’y a pas de quoi avoir honte tous les jours, mais même à ce prix, Motorola aurait pu (et aurait dû) faire un peu mieux. Le fabricant compense cela par la partie audio : la plage de volume est bien étendue et le son du seul haut-parleur du Motorola One Macro est tout à fait satisfaisant. Enfin, nous apprécions la présence d’une prise jack sur le bord supérieur du téléphone.

Performance, autonomie de l’interface

Equipé d’un Mediatek Helio P70 et de 4 Go de RAM, le Motorola One Macro fonctionne sur une version quasi-production d’Android 9, et au quotidien, le téléphone offre des performances tout à fait satisfaisantes pour cette gamme de prix. Nous apprécions également la possibilité d’étendre la mémoire de 64 Go via la micro SD (jusqu’à 512 Go).

Le téléphone ne fait pas partie de la gamme Android One, mais il offre les petites options Motorola que nous apprécions. Il s’agit notamment de démarrer la lampe de poche deux fois d’un geste brusque de la main ou d’activer l’appareil photo d’un double tour. Un autre avantage pratique est l’activation très douce du mode ” Ne pas déranger “, où il suffit de retourner le smartphone. En termes d’autonomie, le Motorola One Macro se distingue par sa batterie de 4000 mAh. Quel que soit l’usage que vous en faites, le téléphone vous accompagnera facilement pendant deux jours. Son temps de charge est correct (un peu plus de 2 heures pour atteindre 100%).

La photo

Nous arrivons enfin au cœur du problème. Motorola a beaucoup misé sur l’existence d’un mode macro. De bonnes idées ? Nous étions enthousiasmés par les résultats lorsque nous avons commencé. La possibilité de tirer de si près est en fait un joli bonus et les premiers clichés que nous avons pris avec ont l’air plutôt bons. Mais le mode macro montre rapidement ses faiblesses à long terme. Les photos manquent souvent de détails, la reproduction des couleurs est parfois peu naturelle et sans stabilisation, il est vraiment difficile de prendre des photos correctes.

Nous aurions pu l’ignorer si le Motorola One Macro avait compensé pour le reste, mais malheureusement ce n’est pas le cas sur les photos. Le capteur principal sort lorsque la luminosité est optimale. Mais dès qu’il tombe, les images sont souvent floues, sombres, bref, ratées.

Prix et finition

Le Motorola One Macro est disponible au prix de 229,99 Euros depuis décembre 2019.