Comment diagnostiquer la douleur au bas du ventre ?

De nombreuses études ont démontré que l’apparition de la douleur au bas du ventre chez l’Homme a connu une croissance durant ces dernières années. Ce mal peut faire l’objet de conséquences désastreuses. Pour alors éviter de se retrouver dans cette posture, il est nécessaire d’en distinguer les différents symptômes. Dans cet article, découvrez comment diagnostiquer la douleur au bas du ventre.

Les symptômes de la douleur au bas du ventre chez la femme

Les symptômes de la douleur au bas du ventre chez la femme peuvent se manifester de différentes manières. Il est important de rappeler que ces signes peuvent s’apparenter à ceux observés lors de l’apparition du syndrome de polykystique et de l’endométriose.

Lire également : Maigrir sans sport : la méthode Cohen

Au nom de ces symptômes, nous pouvons dans un premier temps relever le cycle menstruel irrégulier, les douleurs lombaires, la fatigue intense et les douleurs durant le rapport sexuel. À ces derniers, peuvent aussi s’ajouter la pilosité excessive, les vomissements, la fièvre, la prise anormale de poids, l’acné et les problèmes d’infertilité. D’autres rares symptômes de la douleur au bas du ventre de la femme peuvent également intervenir. Cependant, les principaux s’avèrent être ceux cités au niveau de cette section.

Les symptômes de la douleur au bas du ventre chez l’homme

Par rapport aux symptômes de la douleur au bas du ventre chez l’homme, il faut savoir qu’ils ne sont nullement nombreux comme chez la femme. À cet effet, nous pouvons retrouver en premier lieu les difficultés ou brulures pendant le moment d’uriner. Toujours dans cette même lancée, nous pouvons noter l’éjaculation précoce. Il est opportun de rappeler que ce symptôme est le plus fréquent lors de l’avènement de la douleur au bas du ventre chez l’homme.

A lire également : Atomiseur reconstructible : faut-il choisir un Bottom-feed (par le bas) ou Top-feed (par le haut)

Par la suite, nous pouvons identifier la douleur testiculaire. Ce mal peut être très dangereux puisqu’il possède la capacité de se transformer en un cancer. C’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé d’y accorder une importance particulière.

Les symptômes de la douleur au bas du ventre associés à une douleur aiguë

Nous ne pouvons pas aborder les symptômes de la douleur au bas du ventre sans parler des signes associés à une douleur aiguë. Dans cette catégorie, nous pouvons premièrement distinguer la fièvre et les frissons. Ensuite, nous avons les étourdissements accompagnés de douleur soudaine et intense.

Les personnes qui remarquent ces différents symptômes se doivent de se diriger rapidement vers un médecin au risque d’une aggravation du mal.

Un tour rapide sur les symptômes à surveiller de près

Des différents symptômes de la douleur au bas du ventre, il en existe un certain nombre dont l’apparition doit être surveillée de près.

En ce qui concerne les femmes, vous ne devez surtout pas négliger les vomissements et la fièvre. Il urge de prendre connaissance du fait que l’apparition de ces signes présage l’avènement de maladies excessivement dangereuses. À titre d’illustration, nous pouvons identifier l’ulcère gastro-entérite, les coliques néphrétiques, l’intolérance au gluten et la colique hépatique. De même, le retard des règles doit être surveillé de près en cas d’apparition de la douleur au bas du ventre.

Au niveau des hommes, il est important de faire attention aux brulures au moment d’uriner. Attelez-vous également de ne pas négliger la douleur testiculaire comme mentionné un peu plus haut. Ainsi vous vous retrouverez dans une meilleure posture pour combattre ce mal.

Les causes les plus courantes de la douleur au bas du ventre

Les causes de la douleur au bas du ventre sont très variées et peuvent aller d’un simple problème digestif à des maladies plus graves nécessitant une intervention médicale urgente. Voici les principales causes de la douleur au bas du ventre :

La constipation, la diarrhée, le syndrome de l’intestin irritable (SII) ou encore les ulcères gastro-duodénaux peuvent être responsables de cette douleur dans le bas-ventre.

Chez les femmes, l’endométriose est souvent responsable de cette douleur chronique dans le bas-ventre. Cette affection se caractérise par une croissance anormale des tissus utérins en dehors de l’utérus.

Les infections urinaires comme la cystite ou la pyélonéphrite peuvent aussi provoquer une douleur intense dans le bas-ventre chez les femmes mais aussi chez les hommes.

Le cancer colorectal est un autre facteur qui peut causer une sensation douloureuse dans l’abdomen inférieur gauche ou droit.

C’est pourquoi vous devez consulter un médecin pour établir un diagnostic précis et pouvoir bénéficier d’un traitement adapté à votre situation.

Les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable ou des ulcères gastro-duodénaux doivent suivre un régime alimentaire adapté afin d’éviter toute situation pouvant aggraver leur état.

Les examens médicaux à faire pour diagnostiquer la douleur au bas du ventre

Si vous souffrez de douleurs au bas-ventre, pensez à consulter un médecin. Ce dernier pourra effectuer un examen physique approfondi et peut-être prescrire des tests pour déterminer la cause exacte de vos douleurs.

Le test sanguin est souvent le premier test prescrit par les médecins pour évaluer l’état général du patient. Le test sanguin permet de mesurer différents paramètres tels que le taux d’inflammation, les marqueurs tumoraux, les anticorps ou encore le niveau d’hormones dans le sang.

Le scanner abdominal peut être nécessaire si votre médecin soupçonne une maladie inflammatoire chronique intestinale comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Cet examen permettra aussi de détecter toute anomalie au niveau des organes internes tels qu’une inflammation ou une occlusion intestinale.

L’échographie abdomino-pelvienne, quant à elle, permettra aux médecins d’examiner précisément les organes génitaux féminins et masculins afin de détecter tout problème structurel qui pourrait être responsable des douleurs abdominales inférieures.

En fonction de vos symptômes spécifiques et du diagnostic préliminaire établi par votre médecin lorsqu’il a effectué son examen physique initial, il se peut que vous deviez subir plus d’un test avant que l’on puisse identifier avec certitude la source exacte de vos douleurs abdominales inférieures.

Pensez à consulter un médecin compétent qui soit capable de répondre à toutes vos questions et qui saura vous rassurer tout au long du processus diagnostique.