Comment convaincre un propriétaire de vous louer ?

Les propriétaires de bien n’acceptent jamais louer leur bien à tout le monde. Pour rentrer en possession d’un bien à louer, votre profil doit être intéressant aux yeux de votre futur propriétaire. Les candidats sélectionnés passent un entretien auprès du propriétaire. Mais avant de vous convier pour une visite, il analysera minutieusement le dossier de la location. Sachez qu’il existe donc de nombreuses astuces pour faire pencher la balance de votre côté. Dans cet article, allons à la découverte de ces astuces.

Location de bien : critères de choix de locataires

Sachez qu’il est évident de savoir que la plupart des propriétaires se basent sur certains critères pour sélectionner un locataire. Avant de développer les méthodes à utiliser, il faut savoir au préalable les critères de choix utilisés par les propriétaires. Habituellement, ils vérifient systématiquement les dossiers financiers. C’est avant tout, pour constater votre capacité à le payer de façon régulière, une fois le bien à votre possession. Cela leur permet de savoir si vous êtes solvables ou non.

A lire en complément : LOC 'annonces : trouver un logement social

Pour ce faire, les propriétaires réclament les bulletins de paie des trois derniers mois. Un contrat de travail peut également être exigé pour voir votre périodicité de travail. Il est plus facile à un travailleur en CDI de signer l’appartement de ses rêves qu’un salarié en CDD. D’autres documents sont essentiels comme le dernier d’avis d’imposition et le papier d’identité. De plus, certains bailleurs réclament même les quittances des derniers loyers. L’acceptation du loueur peut également dépendre de l’existence d’une caution. Cette dernière doit être l’un de vos proches qui payera les loyers à la suite de votre défaillance.

Soigner en premier contact avec le propriétaire

Le premier contact vous renseigne déjà les indices sur les caractères du locataire. A cet effet, vous pouvez établir la communication le biais d’un appel téléphonique ou un email. Si vous décidez d’appeler votre future propriété, il est: conseillé de communiquer durant les heures de bureau. Cela vous aidera. Vous appellerez dans un endroit calme pour éviter des bruits liés aux messages. Car tous les propriétaires ne sont pas sociables. Ainsi, vous devrez faire votre maximum pour le mettre à l’aise lors de la communication.

Lire également : Comment faire viabiliser un terrain non constructible: les étapes à connaître pour edf, l'eau et le téléphone

Quand vous tombez sur la messagerie vocale, vous devez annoncer votre nom et l’objet de l’appel. Vous profiterez indiquer aussi que vous avez déjà constitué les dossiers demandés. Cela démontre que vous êtes quelqu’un de responsable et que vous aimez prendre des initiatives.

Dans le cadre d’un email, vous commencerez par les salutations et avertissez sur l’objet du message. Ici, vous devez écrire l’adresse ou préciser le bien dont il est question. Néanmoins, Choisissez une police d’écriture facile à lire. Ne choisissez pas Les effets visuels ou les smiley.

Dans le message, soyez convaincant en informant vos points forts surtout vis-à-vis du payement. La rédaction doit être de style professionnel.

Montrer que votre dossier est au complet

Cela peut sembler évident, pourtant, certains des candidats à la location se présentent avec des dossiers en manquent de pièces. Si vous pouvez fournir au propriétaire un dossier comprenant l’ensemble des éléments demandés, vous marquez assurément des points. C’est un gage de sérosité de votre part et d’implication. Aussi, n’hésitez pas à vous renseigner, dès le premier contact avec le propriétaire, sur les différentes pièces demandées. A ce niveau, c’est quand vous n’êtes pas informé des pièces à fournir. C’est une entrevue bien déterminante, car elle conditionne l’acceptation ou le refus. Ce qui vous amène à vraiment prendre vos dispositions pour ajuster votre dossier.

Être véridique

Une fois les autres étapes passées avec brio, le propriétaire programmera une visite certainement. À cet effet, vous devrez prouver votre disponibilité et votre intérêt pour le bien pour être au pas. En visitant le bien, vous serez amené à détailler davantage votre situation professionnelle et personnelle.

Juste au début de la rencontre, soyez le plus possible honnête. S’il s’agit d’une maison ou un appartement, dites si vous avez un chien ou non. Parfois, la présence d’un animal joue en votre faveur. Communiquez aussi avec précision, le nombre de personnes à intégrer.

En cas de location d’un autre bien, dites ce que vous souhaitez en faire. Cela rassure le propriétaire. Il ne s’agit pas ici du côté financier mais de la garantie que vous lui donnez en matière de confiance.

Préparer des garanties pour rassurer le propriétaire

Au-delà de l’honnêteté, le propriétaire souhaite avoir des garanties quant à votre solvabilité financière. Effectivement, il veut être sûr que vous pourrez payer le loyer sans difficultés et régler les factures. Cela peut se faire par la présentation de vos dernières fiches de paie ou encore d’une attestation bancaire prouvant un solide compte en banque. Vous pouvez aussi proposer une caution solidaire émanant d’un tiers fiable.

En parlant de fiabilité, donner des références est une excellente idée qui rassurera le propriétaire sur votre sérieux. Il s’agit ici de contacter quelques personnes comme des précédents propriétaires ou employeurs afin qu’ils attestent que vous êtes quelqu’un sur qui on peut compter et à qui on peut confier son bien immobilier.

Si vous avez des antécédents « délicats », n’hésitez pas à en parler au préalable avec le propriétaire. Les choses étalées clairement dès le départ ont souvent plus tendance à apaiser les craintes du bailleur. .

Savoir négocier les termes du contrat de location

Si le propriétaire a donné son accord pour vous louer son bien, il est temps de négocier les termes du contrat de location. Avant d’accepter quoi que ce soit, prenez soin de lire attentivement toutes les clauses et conditions qui y sont mentionnées. Si quelque chose ne vous convient pas ou que certaines choses manquent à l’appel, faites part au propriétaire des modifications que vous souhaitez apporter.

Il peut s’agir, par exemple, d’une demande pour une durée plus courte ou plus longue selon vos besoins personnels, la possibilité de renouvellement automatique du bail si c’est envisageable ; mais aussi des modalités liées aux réparations locatives (quelles seront vos responsabilités en cas de dommages matériels), ou encore la présence éventuelle d’animaux domestiques.

Bien entendu, ces demandes peuvent être présentées comme telles et discutées avec le propriétaire afin qu’il puisse comprendre votre position ainsi que l’intérêt mutuel dans un accord satisfaisant pour les deux parties.