Aînés : comment améliorer leur mémoire ?

La mémoire est comme un muscle qui a besoin d’une alimentation équilibrée, d’exercices physiques réguliers et d’un temps pour récupérer. En tant que personnes âgées, vous devez faire travailler votre cerveau au quotidien pour améliorer votre mémoire. Les jeux de mémoire et exercices de stimulation pour les ainés aident à entretenir les performances cérébrales. Découvrez quelques conseils pour améliorer votre mémoire et rester vif le plus longtemps possible.

Bougez

Pour booster votre mémoire, il est important de bien manger et de bouger. Le cerveau a besoin d’exercice quotidien. Une activité physique régulière favorise la stimulation des capacités cérébrales, surtout l’aptitude à mémoriser. Bouger tout long de sa vie est bénéfique aussi bien pour la santé que pour l’esprit. L’exercice physique contribue à l’augmentation de vos facultés mentales immédiates et à la prévention des troubles de la mémoire.

A lire en complément : Quel bicarbonate pour le masque facial ?

Une trentaine de minutes d’activité physique (course à pied, VTT, tennis) au quotidien est déjà suffisante pour stimuler la mémoire. La marche nordique, la natation et le yoga sont des activités douces qui aident à lutter contre la perte de mémoire des personnes âgées et la diminution des capacités cognitives.

Mangez bien

En plus d’un exercice physique, vous devez manger sainement pour rester vif le plus longtemps possible. L’alimentation joue aussi un rôle fondamental dans la l’amélioration des capacités intellectuelles et de la mémoire chez les personnes âgées. Au repos, votre cerveau peut consommer jusqu’à 20 % de l’énergie utilisée par votre corps.

A lire également : Quelle est la clé pour gérer le stress au boulot ?

Une bonne alimentation c’est-à-dire une alimentation variée et équilibrée, riche en minéraux, vitamines, acides animés, oligo-éléments, et acide gras peut participer au bon fonctionnement de la mémoire. Pour améliorer votre mémoire et vos fonctions cognitives, privilégiez certains aliments. Parmi ceux-ci figurent les céréales (blé, avoine, seigle), les noix, les fruits de mer, les sardines, les anchois, les œufs, les fruits et légumes (artichauts, brocolis, choux).

Adonnez-vous aux jeux de mémoire

En complément d’une alimentation saine et d’une activité physique adaptée, les jeux de mémoire constituent également une solution pour booster la mémoire. Il existe de nombreux programmes d’entrainement cérébral pour les personnes âgées qui renforcent les fonctions mnésiques. Trouvez donc des applications mobiles disponibles sur PC, tablette ou smartphone qui ont pour objectif de faire travailler toutes les facettes de la mémoire. Selon vos centres d’intérêt, vous aurez le choix entre plusieurs jeux de réflexion : exercice de logique, de lettres, de chiffres, etc.

Le cerveau se travaille à tout âge. Les loisirs cérébraux et manuels (lecture, jeux de cartes, jeux de société, voyage, bricolage, peinture, jardinage, mots croisés, sodoku, etc.) encouragent le cerveau à reste vif. L’essentiel, c’est de s’adonner à différentes activités intellectuelles afin de mobiliser toutes les parties du cerveau tout en y prenant du plaisir.

Pratiquez la méditation et la relaxation

Au-delà des jeux de mémoire et des activités intellectuelles, la méditation peut aussi aider à améliorer sa mémoire. La méditation permet d’améliorer sa concentration tout en réduisant le stress et l’anxiété, qui peuvent perturber le fonctionnement cérébral.

La pratique régulière de la méditation aide aussi à stimuler certaines parties du cerveau qui sont impliquées dans la mémorisation. Prendre quelques minutes par jour pour méditer, se concentrer sur sa respiration ou encore écouter une musique relaxante peut ainsi favoriser le développement de fonctions cognitives telles que l’attention, la mémoire et la créativité chez les personnes âgées.

Il faut souligner que pour renforcer leur capacité mnésique, il faut aussi encourager les aînés à pratiquer des exercices de relaxation. Les techniques telles que le yoga ou encore la sophrologie sont efficaces pour réduire le stress et augmenter son bien-être physique et mental. Ces méthodes permettent notamment aux seniors d’apprendre à mieux respirer afin d’oxygéner leurs cellules nerveuses, ce qui améliore leur potentiel mnémonique.

Garder une bonne santé mentale passe nécessairement par un bon entretien cognitif que chacun doit adopter au quotidien en veillant à respecter ces différents conseils simples mais essentiels !

Utilisez des techniques de mémorisation et de répétition

Au-delà des jeux de mémoire et de la méditation, il faut des techniques de mémorisation pour aider les seniors à améliorer leur capacité mnésique. La technique du rappel espacé est particulièrement efficace dans ce domaine.

Cette méthode consiste à réviser un élément juste avant que l’on oublie complètement son contenu. Effectivement, le cerveau assimile mieux une information lorsqu’elle est régulièrement répétée, mais avec des intervalles temporels différents.

Par exemple, si vous apprenez un nouveau vocabulaire en langue étrangère, plutôt que de tout apprendre en une seule fois et risquer d’oublier rapidement les nouveaux mots, il est préférable de les étudier par petites sessions régulières sur plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Une autre technique utile pour renforcer la mémoire des aînés consiste à associer visuellement une image mentale au contenu qu’ils souhaitent retenir. Par exemple, si votre grand-mère doit mémoriser une liste de courses contenant des pommes et des oranges, entre autres choses, elle peut visualiser mentalement ces fruits dans sa cuisine ou encore imaginer le goût sucré et juteux qui se dégage lorsque l’on presse un fruit frais.

N’hésitez pas à utiliser des aides-mémoire comme les notes autocollantes (post-it), un agenda papier ou électronique, ainsi que vos propres astuces personnelles pour stimuler votre créativité cognitive!

Toutes ces méthodes peuvent être combinées entre elles afin d’améliorer significativement la mémoire et de conserver son agilité intellectuelle même après 70 ans, grâce notamment aux efforts quotidiens fournis pour entretenir ses capacités cognitives.